Super Mario Galaxy

Super Mario Galaxy dans Wii Super_Mario_Galaxy_Wallpaper_by_NarutardST

Super Mario Galaxy (スーパーマリオギャラクシー, Sūpā Mario Gyarakushī?) est un jeu vidéo de plates-formes développé par Nintendo EAD Tokyo sous la direction de Yoshiaki Koizumi. Le jeu est édité sur Wii en 2007 par Nintendo dans les trois pôles du marché : le Japon, l’Amérique du Nord et l’Europe. Dans la série principale des Super Mario, c’est le troisième jeu de plates-formes en trois dimensions après Super Mario 64 et Super Mario Sunshine, et le premier épisode destiné à la Wii.

L’histoire est centrée sur Mario et sa quête pour délivrer la princesse Peach, enlevée par le maléfique Bowser. Le jeu est composé de nombreux niveaux correspondant chacun à une galaxie constituée de plusieurs petites planètes. La gravitation est l’élément central du gameplay.

Super Mario Galaxy connaît un très grand succès, tant critique que commercial. En mars 2013, le produit s’était écoulé à 11,72 millions d’exemplaires à travers le monde, ce qui en fait l’un des jeux vidéo les plus vendus de la septième génération de consoles. Il a reçu de nombreux prix de la part de la presse spécialisée et a remporté un Interactive Achievement Award en 2008 et un BAFTA Games Award en 2009. La suite, Super Mario Galaxy 2, est sortie le 11 juin 2010 en Europe.

Trame et cadre

Histoire

Tous les cent ans, une comète traverse le ciel du Royaume Champignon et y déverse des milliers de fragments d’étoile. Les Toads, gardiens du royaume, s’arment alors de courage et ramassent les fragments d’étoile puis les rassemblent près du château Champignon, où ils fusionnent pour donner naissance à une super étoile.

Pour fêter ce don du ciel, une fête est organisée. Dans sa grande bonté, la princesse Peach invite Mario et lui confie au passage qu’elle a quelque chose à lui donner. Fort de cette invitation, Mario se rend au château. Lorsqu’il arrive il est émerveillé par la fête qui bat son plein. Tout semble se passer pour le mieux.

Malheureusement, les navires volants de Bowser arrivent et lancent des boulets de canon sur le village des Toads. Les boulets de feu détruisent la ville, et des rayons de glace enferment les Toads dans des cristaux. Mario remarque le navire de Bowser qui se dirige vers le château. Le monstre kidnappe Peach ainsi que le château tout entier. Mario tente en vain de sauver Peach, mais Kamek, le bras droit de Bowser, l’en empêche. Mario est projeté dans l’espace et atterrit sur une nouvelle planète inconnue. Il y rencontre un Luma, un petit personnage étoile, qui se change en lapin lunaire et se met à lui parler. Grâce à lui, Mario fait bientôt la rencontre de la mystérieuse princesse Harmonie, mère des étoiles. Et les aventures galactiques de Mario commencent.

Galaxies

Un niveau du jeu est appelé une galaxie. Ce peut être une véritable galaxie contenant plusieurs planètes mais également une seule grosse planète ou de minuscules planètes qui n’ont rien d’une galaxie.

Le jeu est découpé en six dômes accessibles depuis un environnement de base flottant dans l’espace appelé « observatoire de la comète ». Ils donnent accès en tout à quinze grandes galaxies où six ou sept défis sont à relever dans chacune d’entre elles. Il y a également une vingtaine de petites planètes bonus réparties dans les dômes contenant un seul défi. Mario obtient une super étoile pour chaque défi gagné, qui combinée aux autres, permet de débloquer de nouvelles galaxies. La dernière galaxie de chaque dôme contient un boss qui peut être Bowser lui-même, Bowser Jr. ou un sbire de ces derniers. Une fois vaincu, le boss libère une grande étoile qui, rapportée à l’observatoire, permet d’accéder à un nouveau dôme. Le but est de récupérer l’intégralité des étoiles, soit 120 étoiles avec Mario et 120 avec Luigi, pour débloquer la galaxie finale et ainsi clore le jeu. Il est cependant possible de terminer le jeu et de rencontrer le boss de fin avec seulement 60 étoiles.

Certaines planètes sont très grosses, d’autres très petites. Certaines sont sphériques et d’autres prennent des formes particulières. Ainsi, une planète est en forme de Mario en 2D (en version Super Mario Bros.) et une autre en Luigi. Une planète est un œuf de Yoshi, et on trouve aussi une planète en forme de tête de Yoshi. Une planète prend également la forme d’une Poké ball en référence à la série Pokémon, également édité par Nintendo, et on peut aussi apercevoir une fusée ressemblant au Vaisseau Hocatate d’Olimar dans Pikmin, un autre jeu créé par Shigeru Miyamoto, perdu dans une pluie de météorites (comme dans le jeu d’origine).

Système de jeu

Généralités

Le gameplay est similaire a Super Mario 64 le premier opus 3D, comme dans ce jeu Mario doit collecter les étoiles de puissance dans les mondes pour débloquer de nouveaux niveaux, Mario est contrôlé par la Wiimote et le Nunchuk. Le joystick déplace Mario, tandis que secouer la Wiimote sert à faire un tourbillon. Enfin, le pointeur est utilisé pour des actions moins importantes telles collecter ou lancer des fragments d’étoile sur les ennemis, s’accrocher à des étoiles crampons. La palette de mouvements de Mario est très importante : il peut sauter de façon classique, faire un saut en longueur, un triple saut, un saut périlleux arrière, un dérapage, un tourbillon ou encore rebondir sur les murs. Tous ces sauts peuvent être combinés pour atterrir plus loin ou sauter plus haut. Le jeu a été conçu pour qu’il n’y ait pas de contrôle manuel de la caméra, mais le bouton C du Nunchuk a tout de même été prévu pour recentrer la caméra derrière le joueur.

La gravité est l’élément central du gameplay. Mario peut très rapidement se retrouver sur une planète en forme de champignon à peine plus grande que lui, la tête en bas sur une planète en forme de soucoupe ou même à l’intérieur d’une planète sphérique sans que la caméra se replace à l’endroit. Cela laisse parfois place à des situations étranges, comme s’il y avait plusieurs centres de gravité sur une même planète. Dans les niveaux contenant plusieurs planètes, Mario a un objectif à accomplir sur chaque planète avant de passer à la suivante par le biais d’une étoile qui le propulse dans l’espace.

Certaines épreuves sont conçues pour exploiter au maximum la Wiimote, notamment dans l’épreuve de la boule où l’on doit incliner la Wiimote pour simuler une masse en mouvement sur une boule sur laquelle Mario tient en équilibre. D’autres sont des phases de plates-formes classiques.

220px-Super_Mario_Galaxy_interface-fr.svg Mario dans Wii

Interface de Super Mario Galaxy. En haut à gauche, le nombre d’étoiles obtenues (c’est-à-dire de « missions/niveaux » réussies) dans le jeu, puis, en tournant dans le sens horaire : l’énergie restante (chacune des vies étant divisée en trois « stades »), le nombre de pièces et de fragments d’étoiles obtenus dans le niveau, le personnage dirigé par le joueur, et enfin le nombre de vies restantes. Ces informations apparaissent ou disparaissent en fonction du contexte, s’adaptant au besoin ou non d’informations.

Modes de jeu

Super Mario Galaxy est un jeu qui se joue essentiellement en solo. L’écran d’accueil propose de choisir entre six profils, permettant de jouer à autant de parties différentes sur le même disque. Le joueur choisit un avatar parmi ceux proposés ; il peut être un personnage issu de la série Super Mario ou bien un Mii.

Il existe également un mode coopératif qui permet à un deuxième joueur de diriger un curseur et ainsi aider le joueur dirigeant Mario à ramasser et lancer des fragments d’étoile ou bloquer les ennemis. Ce deuxième joueur peut également faire sauter Mario. Ce mode coopératif est en fait un outil de soutien où le second joueur n’agit que très peu.

Transformations

Article détaillé : Liste des transformations de Mario.

Mario peut acquérir des capacités spéciales au contact de certains objets. Ainsi, il peut par exemple se transformer en Mario abeille, qui peut voler un court instant, s’accrocher aux parois et se poser sur les fleurs. Si Mario abeille touche à l’eau ou est attaqué, sa transformation prend fin. Il peut également se transformer en Mario arc-en-ciel, transformation que Mario a eu depuis les débuts de sa création, où il devient invincible et très rapide ; Mario fantôme, qui peut voler et traverser les grilles et les murs de cristal et s’il se déplace dans une zone de lumière, il perd ses pouvoirs ; Mario glace, qui peut congeler l’eau ou même la lave, permettant de marcher dessus, ce qui n’est pas possible autrement ; Mario de feu, qui permet de lancer des boules de feu ; Mario ressort, qui se déplace par bonds et peut sauter très haut (s’il heurte un mur, un saut mural se déclenche automatiquement et peut entraîner une chute). Mario volant, quant à lui, se déclenche au contact d’une étoile rouge. Cette étoile remplace la casquette ailée de Super Mario 64, qui permettait également de voler un court instant. Les transformations en Mario fantôme et Mario ressort prennent fin si Mario est attaqué. L’ensemble des transformations prend fin au bout d’un petit moment.

Le réalisateur Yoshiaki Koizumi a affirmé quant à l’influence qu’aurait eu Super Mario Bros. 3 (dans lequel Mario peut également se vêtir de différentes combinaisons) sur Super Mario Galaxy qu’il n’était personnellement pas familier avec ce jeu et qu’il n’a pris conscience les similitudes que par la suite. L’objectif était d’abord d’apporter des spécificités particulières au maniement du personnage, puis chacune des tenues a été imaginée pour répondre à ces envies spécifiques.

Épreuves

Arrivé sur une planète, Mario doit accomplir six ou sept épreuves qui se débloquent au fur et à mesure du jeu. Cela peut consister en une course ou en une mission précise mais les défis sont la plupart du temps des phases de plates-formes qui ont pour seul but d’aboutir sur l’acquisition d’une super étoile. Certaines de ces étoiles peuvent également être obtenues avec l’aide de Luigi, qui envoie de temps en temps une lettre au joueur contenant une photo de lui, le but étant de retrouver le niveau, puis de retrouver Luigi pour se faire offrir l’étoile. Aléatoirement, des comètes font leur apparition sur les grandes galaxies. Elles sont en fait des épreuves supplémentaires à la difficulté relevée qui posent de nouvelles conditions à certains défis. Il s’agit alors, suivant la couleur de la comète, de récupérer 100 pièces violettes reparties dans les niveaux, de faire une course contre le sosie de Mario, de finir un niveau très rapidement ou de réussir une phase de plates-formes accélérée avec une seule vie.

 

5 Réponses à “Super Mario Galaxy”

  1. la3ds ™ dit :

    Combien de temps as-tu mis pour écrire tout ça?!? Il y a toute l’histoire de Super Mario Galaxy! Bravo! ;)

    Dernière publication sur La3ds™ : Nintendo Switch: des consoles volées

  2. Gleamy4444 dit :

    J’adore ce jeu ! Il fait partie de mes favoris ! J’ai dû le terminer trois fois, lui et son second opus ;)

    Dernière publication sur Les Aventures de Gleamy 4444 : Mes Actualités - Wattpad

Laisser un commentaire

Beaulctc |
User1name25656 |
news about cheaper RS Gold |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | User1name13569
| Emileyixi
| Reposedbodyrubonlinejournal